COMMUNIQUÉ DE PRESSE CONJOINT - FAO / UNION EUROPEENNE : La FAO et l'Union Européenne appuient les ménages agricoles ruraux affectés par la sécheresse dans le Sud d'Haïti

 

28 de julio 2016

COMMUNIQUÉ DE PRESSE CONJOINT - FAO / UNION EUROPEENNE : La FAO et l'Union Européenne appuient les ménages agricoles ruraux affectés par la sécheresse dans le Sud d'Haïti

 

Port – au Prince, 27 juillet 2016 – L'Union Européenne a destiné une aide de 500 000 euros pour la mise en œuvre d'un projet exécuté par l'Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture (FAO) en appui au Ministère de l'Agriculture, des Ressources Naturelles et du Développement Rural (MARNDR), afin d'apporter une assistance agricole d'urgence aux agriculteurs et agricultrices familiaux en situation d'insécurité alimentaire aiguë suite à la longue période de sécheresse qui a sévi dans le département du Sud en Haïti.

Ce projet, financé par la Commission Européenne, bénéficie à 7.000 ménages, soit près de 35.000 agriculteurs et agricultrices, dans les communes d'Aquin, de Chardonnière, de Les Anglais et de Port-à-Piment, à travers le renforcement de leurs moyens d'existence et de leurs capacités d'adaptation à la sécheresse et aux autres aléas climatiques.

« La couverture des besoins alimentaires et agricoles de base des populations affectées par l'insécurité alimentaire et nutritionnelle aiguë causée par la sécheresse prolongée est une priorité pour l'Union Européenne. Durant les trois dernières années, à cause du phénomène «El Niño », le département du Sud d'Haïti s'est vu confronté à une situation grave dont l'impact négatif sur la production agricole et les conditions de vie des producteurs et productrices agricoles n'est pas à démontrer», a souligné Jordi Torres, Chef du bureau de la Commission Européenne de la Protection Civile et des Opérations d'Aide Humanitaire (ECHO) en Haïti.

Ce financement d'ECHO à la FAO, en appui au Ministère de l'Agriculture, vient renforcer les moyens d'existence des ménages agricoles dans les communes les plus affectées dans le département du Sud, afin de contribuer à leur récupération suite aux dégâts provoqués par la sécheresse et au renforcement de leur résilience face à d'éventuels chocs liés aux changements climatiques.

Antoine Admé, CASEC de la 3e section communale de Charbonnière a signalé qu'avant l'arrivée de ce projet, tous les habitants de la communauté voulaient laisser la zone suite aux deux années consécutives de sécheresse. « Ce projet a fait revivre l'espoir dans la communauté, et par pure coïncidence, le même jour où nous avons reçu les semences de pois congo, et les boutures de patate et de manioc, la pluie a recommencé à tomber. Grâce à cet accompagnement du Ministère de l'Agriculture, de la FAO et d'ECHO, les petits agriculteurs ont pu relancer leur production. Nous avons également bénéficié d'une formation technique de la FAO afin d'améliorer nos pratiques agricoles, alimentaires et nutritionnelles, et mieux nous adapter à la sécheresse ».

Imène Pétion, productrice agricole dans la section communale de Guirand à Aquin et bénéficiaire des boutures de patate douce du projet, n'en est pas moins affectée par la sécheresse. « N'étaient-ce pas les boutures distribuées par la FAO et ECHO dans le cadre de ce projet, nous aurions eu beaucoup de peine à produire. Ces longs mois de sécheresse ont détruit nos productions. Nous étions dans l'incapacité d'acheter des semences, mise à part l'absence de précipitations. Grâce aux récentes pluies, nous espérons avoir prochainement des récoltes qui nous permettront d'améliorer notre situation alimentaire. »

Ce projet d'assistance agricole d'urgence, financé par ECHO et exécuté par la FAO en appui au Ministère de l'Agriculture, met un accent particulier sur la diversification des cultures en priorisant les semences et boutures des espèces et variétés précoces et tolérantes à la sécheresse. Un accent particulier est aussi mis sur le renforcement des capacités des communautés rurales affectées à travers la mise en œuvre et la vulgarisation de bonnes pratiques agricoles et nutritionnelles dans le but de développer des mécanismes d'adaptation à l'impact négatif de la sécheresse sur la sécurité alimentaire.

Les longues périodes de sécheresse ayant sévi dans différents départements d'Haïti ont affecté négativement les moyens d'existence des agriculteurs durant ces trois dernières années. Les résultats d'une Evaluation de la Sécurité Alimentaire réalisée par la Coordination Nationale de la Sécurité Alimentaire (CNSA) et le Programme Alimentaire Mondial (PAM) ont montré que 3.6 millions d'haïtiens se trouvent en situation d'insécurité alimentaire aiguë, dont 1.5 millions sont en insécurité alimentaire aiguë sévère.

Le département du Sud est particulièrement touché par l'impact négatif de la sécheresse. D'après la même évaluation de CNSA/PAM, dans le Sud, les communes les plus affectées sont Aquin (7.870 ménages affectés), Charbonnière (1.995 ménages) et Port-à-Piment (1.130 ménages). Certaines sections communales de la commune de Les Anglais ont également souffert de la sècheresse qui a affecté la disponibilité en eau pour la consommation humaine et la production agricole.


À propos d'ECHO :

L'Union Européenne et ses États membres sont parmi les principaux pourvoyeurs d'aide humanitaire dans le monde. Par le biais du service de la Direction générale de la Protection Civile et des Opérations d'Aide Humanitaire Européennes (ECHO), l'UE aide chaque année plus de 120 millions de personnes victimes de conflits et de catastrophes. Basée à Bruxelles et disposant d'un réseau mondial de bureaux extérieurs, la Commission Européenne apporte son aide aux personnes les plus vulnérables sur la seule base de leurs besoins humanitaires, sans distinction de race, d'ethnie, d'appartenance religieuse et politique, de genre, d'âge ou de nationalité.

Pour plus d'informations sur le travail d'ECHO en Haïti, veuillez consulter :
http://ec.europa.eu/echo/where/latin-america-carribean/haiti_fr

A propos de la FAO

L'Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture (FAO), Agence Spécialisée des Nations Unies, est présente en Haïti depuis 1978. Elle vient en appui au Gouvernement haïtien à travers une coopération technique en matière de politiques et stratégies de développement agricole, d'amélioration de la sécurité alimentaire et de la résilience des ménages face aux catastrophes naturelles. Elle a comme objectifs : i) Éradiquer la faim, l'insécurité alimentaire et la malnutrition dans le monde ; ii) Accroître et améliorer la fourniture de biens et de services provenant de l'agriculture, de la sylviculture et de la pêche de façon durable ; iii) Réduire la pauvreté rurale ; iv) Favoriser des systèmes agricoles et alimentaires plus inclusives et plus efficace aux niveaux local, national et international ; et v) Accroître la résilience des moyens d'existence en milieu rural aux menaces et crises.

Pour plus d'informations sur le travail de la FAO en Haïti, veuillez consulter : http://www.fao.org/haiti/fr/

Pour des informations supplémentaires, contactez :

Pierre Negaud DUPENOR
Responsable de Communication et Point Focal Genre
Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et
l'Agriculture (FAO - HAITI)
Phone: +509 4420 0726
Email : PierreNegaud.Dupenor@Fao.org

Hilaire AVRIL
Officier Régional de Communication
Commission Européenne
Direction Générale de la Protection Civile et des Opérations d'Aide Humanitaire européennes (ECHO)
Tel : +57 322 344 6253
Email : Hilaire.AVRIL@echofield.eu

 

 

 

.



Ver archivos anteriores Hemeroteca

Herramientas
Documentos EN LA PARTE DERECHA
Enlaces

Galería de Imágenes

Vídeos

Redes Sociales